Keo Merlier-Haim – ARTISTE






Kéo MERLIER-HAÏM

Kéo MERLIER-HAÏM

1.  Qui êtes-vous et que faites-vous?
Je m’appelle Keo Merlier-Haim mais je signe mes toiles KMH. Je vis en Provence, dans le sud de la France, dans la ville de Paul Cézanne où la lumière est tous les jours fantastique ! Je peins de l’abstrait lyrique. J’écris également des romans, ainsi que des pièces de théâtre que je mets en scène.

"Inspiration"

“Inspiration”

2. Pourquoi êtes-vous artiste ?
L’art a toujours fait partie de ma vie. Tout peut être synonyme d’art, même le geste le plus simple que l’on peut accomplir avec grâce et amour. La vie entière peut être une œuvre d’art ! Alors les jours où je suis un peu triste, j’essaie de m’en souvenir. Depuis que je suis enfant j’écris, je dessine, je peins, j’ai abordé de nombreuses disciplines artistiques avec bonheur. J’ai également dû travailler ailleurs mais c’est dans l’art que je m’épanouis. Cela fait donc cinq ans que j’ai cessé toute autre activité professionnelle pour me consacrer à mes passions artistiques. Parce que l’art est l’expression de l’âme.

"Fleurir dans le desert"

“Fleurir dans le desert”

"La voie"

“La voie”





 

 

 

 

 

 

3. Dans vos souvenirs, à quel moment avez-vous décider de devenir artiste ?
J’ai écrit ma toute première nouvelle très jeune, je devais être au collège. Puis j’ai été comédienne vers treize ans. Mais j’ai surtout été émerveillée par les cours d’une professeur de dessin, en 4è. Avec elle, je me suis ouverte à la peinture. J’ai donc nourri ce rêve depuis mes 13-14 ans !

"Blessures d'amour"

“Blessures d’amour”

4. Quels sont vos sujets favoris et dans quel support préférez-vous ?
Je travaille uniquement avec de la peinture à l’huile, de l’huile de lin et de l’essence de térébenthine. J’aime utiliser les couleurs car leurs ondes peuvent apporter beaucoup de bien-être, de joie et de dynamisme à ceux qui les regardent. Sur mes toiles, j’exprime tous mes ressentis, mes espoirs, mes doutes, mes réussites. Leur dénominateur commun est l’envie de dépasser les frontières. Je peins la lutte entre nos envies et nos peurs, l’ombre et la lumière. Je raconte ce que je suis, qui est finalement ce que nous sommes tous !

"Sous le silence"

“Sous le silence”

5. Comment travaillez-vous et comment approchez-vous vos sujets?
Je suis très sensible à l’environnement, à la vie, à notre lumière intérieure, à ce qui nous pousse à agir ou aux freins qui nous lient et nous empêchent d’être.  Ces cheminements de pensée, c’est dans l’abstrait que j’ai choisi de les exprimer, car c’est ce qui m’émeut le plus. Lorsque je suis devant une toile vierge, j’essaie de lâcher prise, ressens ce que je veux exprimer et je visualise ma peinture terminée. Puis j’essaie de me rapprocher le plus possible de mon idéal imaginé !

"Derriere les apparences"

“Derriere les apparences”

 

6. Quels sont les artistes qui vous inspirent?
De manière inconditionnelle j’aime Paul Cézanne et Zao Wou Ki. Ils m’accompagnent lorsque je peins et je peux même imaginer leur regard bienveillant et les conseils qu’ils pourraient me chuchoter ! Turner, Dali, Braque, Klimt ,Magritte et surtout  le travail de Pierre Soulages m’inspirent également.

"Table rase du passe"

“Table rase du passe”

 

 

 

 

 

 

7. Quels sont les plus beaux compliments que vous ayez reçus sur votre travail?
Mon dernier grand bonheur artistique est un mail reçu sur Facebook. Un homme m’expliquait qu’il avait accroché des reproductions de mes toiles sur le mur de son bureau d’étude, dans son usine. Intrigués, ses collègues de travail sont venus l’interroger et ils ont ainsi pu communiquer autour de mes tableaux, faire ou refaire connaissance, rire, interpréter, oublier un instant la monotonie de leur lieu de travail. Il continue depuis à afficher les photocopies grand format de mes toiles, avec l’approbation du service !
Mais que mes enfants portent un regard positif sur mon travail reste toujours ma plus belle récompense.

"Sortie du tunnel"

“Sortie du tunnel”

8. Qu’aimez-vous dans votre travail?
La liberté d’exprimer est un grand privilège dont j’ai conscience chaque jour et si quelqu’un est émotionnellement touché par mon travail, j’ai l’impression d’avoir accompli quelque chose d’important !

"Perseverance"

“Perseverance”

"Confiance et trahison"

“Confiance et trahison”

9. Quels conseils donneriez-vous aux artistes?
TTous les artistes que je connais sont des êtres très sensibles, sujets à de belles variations de moral ! Et je fais partie du lot ! Mais il ne faut jamais désespérer et croire en son rêve, ne pas écouter les peurs et les mises en garde qui mènent au découragement et écouter son cœur. Mais surtout travailler, travailler et encore travailler !!! L’art est une école d’humilité…

Au travail

Au travail

10. Comment vous imaginez-vous dans 5-10 ans ?
Vaste question alors que je m’acharne à rester dans l’instant présent !!!! C’est une question piège ! J’espère continuer à vivre de mon travail en paix, toujours inspirée et prête à « dire ».

 

 

 

Keo Merlier-Haim
Keo-MERLIER-HAIM Signature
Facebook: https://www.facebook.com/pages/Keo-Merlier-Haim-artiste peintre/445068332264356?ref=hl
Website: http://keomerlierhaim.wix.com/artiste-peintre
Website: www.artiste-peintre-keo-merlierhaim.com